Derniers sujets
» PARTIE DU DIMANCHE 25 FEVRIER 2018
Sam 17 Fév - 12:19 par Venabili

» p'tite vidéo
Jeu 15 Fév - 21:27 par manbroc

» Présentation Bonzy
Sam 10 Fév - 22:10 par SAMAEL

» Présentation de Baal
Jeu 8 Fév - 21:04 par antraxe

» Retour des revenge partie du 28 en déplacement chez nos amis chacals corps
Mar 30 Jan - 23:20 par niask

» Présentation Damage
Mar 30 Jan - 10:31 par antraxe

» Présentation Mel67
Mar 30 Jan - 10:28 par antraxe

» Hello .....
Mar 30 Jan - 10:27 par antraxe

» feedback de la partie du 21/01/2018
Lun 22 Jan - 10:48 par Tchest

Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier


POUR COMMENCER DANS L'AIRSOFT

Aller en bas

POUR COMMENCER DANS L'AIRSOFT

Message par manbroc le Jeu 3 Juil - 17:58

Lorsqu'il prévoit de participer pour la première fois à une partie d'airsoft scénarisée (ou un GN airsoft), le joueur est vite confronté au problème de l'équipement un peu spécifique que nécessite l'airsoft.

Voici un petit récapitulatif du matériel indispensable, ainsi qu'une introduction aux différentes sortes d'airsoft disponibles.


Les lunettes de protection

L'achat primordial (que l'on soit équipé de lanceur d'airsoft ou non) est celui de lunettes de protection. Elles doivent répondre à la norme EN 166-A ou EN 166B, ce qui signifie que la résistance des verres sera suffisante pour une partie d'airsoft.

De plus, elles doivent bien tenir au visage (pour ne pas tomber en cours de partie, une lanière à l'arrière est un plus) et être assez couvrantes pour ne pas laisser passer de billes sur les cotés. On trouve des paires répondant à ces normes sur le lien qui suit LUNETTES.

Le joueur devra s'habituer à ne jamais enlever ses lunettes de protection en cours de partie quelle qu'en soit la raison. Si vous craignez d'avoir de la buée, des produits anti buée sont disponibles sur le lien qui suit PRODUIT ANTI-BUEE.

Un masque de type paintball est prévu pour résister à des puissances supérieures à celles utilisées en airsoft, de plus, il couvre le bas du visage ce qui protège les dents. En revanche, il n'est pas très esthétique.

Les lunettes de bricolage ou masques de ski sont à bannir! Pas suffisamment résistants, ce sont vos yeux que vous mettez en péril.

Il faut également se méfier de certaines lunettes livrées avec les répliques cheap qui ne résistent pas à un impact à courte/moyenne portée.


Le lanceur

La portée moyenne d'une réplique (quel que soit son type) est de plus ou moins 30m, jusqu'à 50m pour les snipes améliorés (on rapporte plus, mais ce sont des moyennes). Une « mini » pour mineur (donc inférieur à 0.08J) tirera à environ 10m.

Le choix se fera d'abord par rapport au type de propulsion utilisée (cf points 2.1 à 2.3), en fonction des sensations recherchées par le joueur, et aussi en fonction de ses gouts (autant prendre un lanceur en adéquation avec sa tenue: fusil à pompe, fusil d'assault, arme de poing, modèle plus ou moins compact...).

La plupart des répliques (AEG, GBB ou spring) est équipée d'un système appelé « hop up ». Il s'agit d'une petite membrane souple située à la base du canon qui va appuyer sur chaque bille lors du tir pour lui imprimer un mouvement giratoire: en français, ça va augmenter la portée. Si le hop up est réglable (presque systématiquement sur les AEG), il faut l'ajuster avant la première utilisation du lanceur (se référer à la notice). Rien ne sert d'avoir une réplique puissante si le hop up n'est pas réglé!

Coté puissance, une réplique à 250 fps est un bon départ. Trop puissante, la « gearbox » (boite mécanisme interne qui contient le piston et le ressort) est soumise à d'importantes tensions et le risque de casse est plus élevé.

2.1 L'AEG (automatic electric gun.)

C'est celui qui demande le moins d'entretien et offre le plus de jouabilité. Il fonctionne avec une batterie (plus rarement avec des piles, réservées aux puissances très faibles), et un moteur actionnant un piston qui projette les billes en comprimant de l'air.

Il y a un selecteur de tir, placé généralement sur le coté de la réplique qui permet de choisir le mode: sécurité (= queue de détente bloquée), semi (1 appui sur la queue de détente = 1 bille), et full auto (1 appui = 1 rafale, aussi longue que je garde le doigt sur la queue de détente).

Pour ceux qui hésitent à investir beaucoup (une réplique de qualité coute dans les 300 euros), il existe des répliques dites « cheap » (entre 60 et 100 euros, souvent en packs prêts à jouer avec batterie et chargeur). Elles sont de qualité très inégale, n'hésitez pas à demander à un airsofteur, ou à effectuer une recherche sur un forum d'airsoft pour être sur que vous n'achetez pas une réplique de mauvaise qualité à un prix effrayant (certains vendeurs multiplient par 5 le prix de répliques de ce type). Certains lanceurs cheap sont de bonne facture, ont une bonne durée de vie, tout en étant précis et assez puissants pour procurer une bonne jouabilité.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : AEG

2.2 Le spring

Le principe de fonctionnement est le même que pour les AEG, sauf que le piston n'est plus actionné par un moteur mais par le joueur. Il doit donc réarmer le ressort en tirant sur la culasse à chaque tir (comme les pistolets de foire). Les puissances sont très aléatoires: faibles pour un pistolet, plus élevées pour un fusil type sniper ou fusil à pompe.

Le spring a un prix plus compétitif que l'AEG, mais il est moins efficace en terme de jeu à cause de sa cadence, de sa portée et de sa précision souvent limitées.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : SNIPER

2.3 Le pistolet à gaz

Il demande beaucoup d'entretien (démontage, nettoyage soigneux et lubrification complète après chaque partie, lubrification des joints du chargeur).

De plus, leur puissance est dépendante de la température extérieure (plus il fait chaud, plus le gaz prend de la place et éjectera la bille avec plus de puissance).

Il en existe là encore 2 sortes: les gaz « blowback » (GBB) et les « non blowback » (NBB). Dans les deux cas, on remplit le chargeur avec une dose de gaz (que l'on achète en bouteille, comme de la laque).

La culasse des GBB effectue un mouvement à chaque tir, comme sur un vrai pistolet. Ce sont ceux qui procurent le plus de sensations de tir, mais ils demandent un entretien minutieux.

Les NBB sont plus silencieux (puisque la culasse est fixe), mais comme la dose de gaz sert uniquement à propulser la bille (contrairement au GBB ou le gaz sert à réarmer la culasse) ils sont en général très puissant (trop parfois).

Ce sont les répliques à gaz qui proposent des modèles à barillet (type western). Les pistolets à gaz utilisant du CO² sont souvent interdits car trop puissants.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : GBB - NBB - C02


Les batteries

Pensez à demander une batterie compatible avec votre réplique (si vous prenez un AEG). En effet, si elle est trop grosse, elle ne rentrera peut être pas dans son logement (souvent situé dans le garde main ou dans la crosse).

Pour prolonger leur durée de vie, pensez à les décharger après utilisation (avant de les ranger), et à les charger complètement à chaque fois sauf pour les lipo qui doivent rester en charge constante.

Un bon chargeur de batterie est un plus, mais leur prix est souvent décourageant. Certains pack cheap sont fournis avec la batterie + un chargeur de batteries.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : BATTERIE


Les chargeurs

La réplique est fournie avec 1 chargeur (sauf mention contraire). Pour le jeu, un deuxième (ou troisième) chargeur est un plus. Il existe trois sortes de chargeurs:

4.1 Les standard (std) ou low cap (petite capacité)

Ils offrent une capacité d'environ 20 à 30 billes. Les billes sont poussées vers le haut du chargeur par un ressort. L'alimentation du chargeur en billes n'est pas aisée, il faut rentrer les billes une à une par l'extrémité supérieure, ou utiliser une tigette de chargement (parfois fournie avec la réplique). C'est

l'équivalent d'un chargeur « réel », mais il faut prendre en compte la perte de billes inhérente au terrain: là où une balle touche une cible, il faut 2 à 3 billes minimum (déviation due aux branches, au vent...). Ces chargeurs ont leurs adeptes auprès des amateurs de milsim, qui, pour plus de réalisme, aiment avoir à compter leurs billes et à recharger souvent, ce qui ajoute une composante stress à l'action.

4.2 Les chargeurs mid cap (capacité moyenne)

Ils ont une capacité moyenne de 100 à 150 billes environ. Les billes sont là encore ramenées à l'extrémité supérieure du chargeur par un ressort. Le système d'alimentation est le même que pour les chargeurs low cap. Ces chargeurs offrent un bon compromis réalisme / jouabilité: si on estime que trois billes sont nécessaires pour atteindre une cible là où une balle suffit, le chargeur 100 billes équivaut à un 30 coup réel.

4.3 Les chargeurs hi cap (haute capacité)

Ces chargeurs contiennent 200 à 500 billes en fonction du modèle (c'est précisé). La remontée des billes est faite par le joueur en utilisant une petite molette sous le chargeur, ce qui nécessite en cours de jeu de devoir moletter de temps en temps pour pouvoir continuer le tir. Ils sont plus faciles à

recharger en bille, l'alimentation se faisant par un petite trappe sur le dessus du chargeur. Ils sont moins réalistes puisque l'on a pas (ou peu) à se soucier de la quantité de billes restantes, mais ils ont l'avantage d'être pratique pour un encombrement réduit.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : CHARGEURS


Les billes

Deux diamètres de billes sont disponibles en fonction de votre réplique : le 6mm (les plus utilisés) et le 8mm (très rare, pour certains fusils à pompe).

Les billes existent en plusieurs grammages: 0.12g, 0.20g 0.23g 0.25g et 0.30g. Plus la bille est lourde et plus elle part droit, mais aussi plus elle est lente!

Les 0.30g sont réservées aux répliques plus puissantes (snipe) ce qui leur permet de conserver une bonne trajectoire même à longue distance.

Les 0.12g sont réservées aux répliques de très faibles puissances (mini pour les mineurs, ou cheap de faible puissance), elles auront une trajectoire moins stable à longue portée.

La 0.20 à 0.25g est celle que vous utiliserez le plus fréquement, les 0.20g coûtant moins cher.

Des billes «biodégradables » existent. Elles mettent environ 2 ans (d'après les fabricants) pour se dégrader en milieu humide (terre). Elles sont utilisées sur 95 % des terrains.

La qualité des billes est très importante, on ne doit pas voir de traces de moulage sur celles ci, et elles doivent être parfaitement propres et sphériques au risque de boucher votre canon.

On peut estimer la consommation moyenne d'un joueur à 500 billes pour un week end, cette consommation peut augmenter jusqu'à 2 000 billes si vous êtes un acharné de la gâchette, ou au contraire descendre à moins de 100 pour un sniper.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : BILLES


Une tenue


En fonction du background de votre personnage. Gants, Gillet tactique et chaussures montantes sont conseillés (une bille sur les doigts, ça pique).

Une armure en tapis mousse ne résiste pas aux impact de billes qui s'enfoncent dans la couche de mousse, pensez donc à renforcer votre armure si vous souhaitez qu'elle tienne plus d'un week end.

Vous pourrez trouver votre bonheur sur le lien qui suit : TENUE

Bon jeux
avatar
manbroc
Président

Messages : 1072
Date d'inscription : 24/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum